Existe-t-il une vie après la mort ?

Qu’arrive-t-il après la mort ? C’est l’un des plus grands mystères de la vie. L’âme va-t-elle au ciel ou en enfer ? Que dit la Bible à ce sujet ?

Affronter la mort d’une personne aimée, particulièrement si la perte est brusque, inattendue, est l’une des plus grandes épreuves de la vie. Nous nous affligeons, nous pleurons devant une telle tragédie. Notre famille et nos amis sont précieux à nos yeux. Que la mort frappe une personne au début ou à la fin de sa vie, nous expérimentons une perte douloureuse. Nous nous demandons alors si nous les reverrons. Lorsque nous méditons à ce sujet, nous nous interrogeons : « Y a-t-il un espoir pour le futur ? »

Il y a, en effet, un espoir ! Il y a de l’espoir pour les vôtres, vos proches, vos amis décédés. Comment savons-nous cela ? Parce que le Dieu Tout-Puissant, Créateur de la vie, révèle les mystères de la vie dans la Bible.

En tant qu’êtres humains physiques, nous sommes tous sujets à la mort. Mais après la mort, revivrons-nous ? La Bible est très claire à ce sujet : « Et comme il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement » (Hébreux 9 :27).

Les lecteurs de la revue Tomorrow’s World savent qu’il existe un but incroyable pour chaque individu ; un futur époustouflant qui nous attend. Que dit la Bible à propos des chrétiens qui meurent ? Vont-ils au ciel immédiatement après leur mort ?

Le ciel ou le sommeil ?

L’apôtre Paul voulait que ses lecteurs connaissent la vérité au sujet de la résurrection : « Nous ne voulons pas, frères, que vous soyez dans l’ignorance au sujet de ceux qui sont décédés, afin que vous ne vous affligiez pas comme les autres qui n’ont point d’espérance. Car, si nous croyons que Jésus est mort et qu’il est ressuscité, croyons aussi que Dieu ramènera par Jésus et avec lui ceux qui sont décédés. Voici, en effet, ce que nous vous déclarons d’après la parole du Seigneur : nous les vivants, restés pour l’avènement du Seigneur, nous ne devancerons pas ceux qui sont décédés » (1 Thessaloniciens 4 :13-15).

L’apôtre Paul fait référence à la mort comme à un état de sommeil. Il ne décrit pas les morts comme étant actifs ou vivants dans les cieux. Les morts sont endormis jusqu’à la venue du Christ – jusqu’à Son second Avènement. Nous lisons : « Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d’un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement. Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. Consolez-vous donc les uns les autres par ces paroles » (1 Thessaloniciens 4 :16-18).

Veuillez noter que la résurrection prendra place au second Avènement du Christ « au son de la trompette de Dieu ». Il s’agit-là de la dernière trompette, la septième décrite dans le livre de l’Apocalypse. Les Ecritures révèlent que les morts en Christ seront alors ressuscités. Les véritables chrétiens déjà morts ne seront pas ressuscités avant le retour du Christ ! Ceux qui sont encore vivants à Son retour se joindront à ceux qui sont morts, ils seront alors tous ressuscités et ils recevront le don de la vie éternelle ! Cette résurrection est un espoir que tous les véritables chrétiens anticipent avec joie.

Lors d’une occasion où l’apôtre Paul fut interrogé par le sanhédrin juif, il parla de la résurrection à l’assemblée des pharisiens et des sadducéens : « Paul, sachant qu’une partie de l’assemblée était composée de sadducéens et l’autre de pharisiens, s’écria dans le sanhédrin : Hommes frères, je suis pharisien, fils de pharisiens ; c’est à cause de l’espérance de la résurrection des morts que je suis mis en jugement » (Actes 23 :6).

Paul disait-il qu’il irait au ciel quand il serait mort ? Absolument pas ! Paul anticipait avec joie, la résurrection des morts au retour du Christ ! Dans le livre des Philippiens, l’apôtre Paul parle de sa foi en Christ et du but final de la vie : « Ainsi je connaîtrai Christ, et la puissance de sa résurrection, et la communion de ses souffrances, en devenant conforme à lui dans sa mort, pour parvenir, si je puis, à la résurrection d’entre les morts » (Philippiens 3 :10-11).

Aussi choquant que cela puisse paraître, la Bible enseigne que, lorsque nous mourons, nous demeurerons morts jusqu’à la résurrection. L’apôtre Paul n’a jamais parlé de morts vivant au ciel ou en enfer ! Il se réfère aux chrétiens décédés comme, « ceux qui dorment en Christ » (1 Thessaloniciens 4 :14). Le sommeil est utilisé ici en tant que métaphore de la mort.

L’exemple de Lazare

Jésus Lui-même, utilisa également la métaphore du sommeil. Lazare, le frère de Marthe et de Marie de la cité de Béthanie, tomba malade et mourut avant que Jésus soit sur place. Celui-ci dit à Ses disciples : « Lazare, notre ami, dort ; mais je vais le réveiller. Les disciples lui dirent : Seigneur, s’il dort, il sera guéri. Jésus avait parlé de sa mort, mais ils crurent qu’il parlait de l’assoupissement du sommeil. Alors Jésus leur dit ouvertement : Lazare est mort » (Jean 11 :11-14).

Lazare était mort de maladie. Alla-t-il au ciel au moment de sa mort ? Si ce fut le cas, Jésus lui aurait commandé d’abandonner sa nouvelle gloire spirituelle, et de revenir à une vie physique ordinaire. Cela n’a pas de sens ! Lazare n’alla pas au ciel. Pas plus qu’il n’alla dans un enfer mythique aux flammes éternelles ! Lazare était mort, comme Jésus l’a dit.

Lazare a demeuré pendant quatre jours dans la tombe, une grande pierre obstruant l’entrée. Nous lisons : « Jésus dit : Otez la pierre. Marthe, la sœur du mort, lui dit : Seigneur, il sent déjà, car il y a quatre jours qu’il est là. Jésus lui dit : Ne t’ai-je pas dit que, si tu crois, tu verras la gloire de Dieu ? » (Jean 11 :39-40).

Jésus, le Fils de Dieu, était sur le point de démontrer la puissance de la résurrection. Dans ce cas, ce fut la résurrection à une vie physique, et non pas la résurrection dans la gloire et l’immortalité. Jésus dit à Marthe : « Ton frère ressuscitera. Je sais, lui répondit Marthe, qu’il ressuscitera à la résurrection, au dernier jour » (Jean 11 :23-24).

Marthe connaissait la doctrine de la résurrection – la même résurrection à propos de laquelle l’apôtre Paul écrivit. « Jésus lui dit : Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, même s’il meurt ; et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais » (Jean 11 :25-26). Veuillez noter que Jésus dit : « Celui qui croit en moi vivra, même s’il meurt ». Au moment de la résurrection, les saints ressuscités, glorifiés, ne mourront plus ! C’est là, la promesse de la vie éternelle ! Mais cela demande de la foi en notre Sauveur, le Sauveur du monde – Celui qui est « la résurrection et la vie ».

Après que la pierre fut déplacée de l’entrée de la tombe, Jésus appela le mort Lazare : « Il cria d’une voix forte : Lazare, sors ! Et le mort sortit, les pieds et les mains liés de bandes, et le visage enveloppé d’un linge. Jésus lui dit : Déliez-le, et laissez-le aller. Plusieurs des Juifs qui étaient venus vers Marie, et qui virent ce que fit Jésus, crurent en lui » (Jean 11 :43-45).

Lazare fut ressuscité à la vie physique. Ce miracle impressionnant témoigne que Jésus est en vérité le Messie, le Fils de Dieu. Mais les chefs parmi les prêtres et les pharisiens étaient irrités du miracle de la résurrection de Lazare. A partir de ce moment-là, ils complotèrent dans le but de faire périr Jésus. Vous pouvez lire cela dans le reste du chapitre 11.

Mort jusqu’à la résurrection

Nous avons vu que la Bible nous enseigne qu’une personne morte demeure en cet état jusqu’à la résurrection. L’apôtre Paul et Jésus, se réfèrent tous les deux à la mort, comme étant un sommeil : celui qui est mort n’a aucune conscience – il demeure dans la tombe jusqu’à la résurrection. Veuillez noter ce que Jésus dit dans Jean 5 :28-29 : « Ne vous étonnez pas de cela ; car l’heure vient où tous ceux qui sont dans les sépulcres entendront sa voix, et en sortiront. Ceux qui auront fait le bien ressusciteront pour la vie, mais ceux qui auront fait le mal ressusciteront pour le jugement. » D’autres traductions utilisent le mot « condamnation » au lieu de « jugement ». L’espoir de tous les chrétiens, c’est la résurrection. Les chrétiens fidèles seront ressuscités à l’immortalité, au second Avènement du Christ !

Les Ecritures montrent que l’immortalité est un don de Dieu ! « Car le salaire du péché, c’est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur » (Romains 6 :23). Veuillez remarquer que les Ecritures ne disent pas que « le salaire du péché est la vie éternelle dans le feu de l’enfer ». Le salaire du péché, c’est la mort, l’absence de vie. Etre immortel serait déjà posséder la vie éternelle. Si c’était le cas, vous n’auriez pas besoin d’elle en tant que don qui vient de Dieu. La vie éternelle est un don merveilleux, que Dieu nous accorde par l’intermédiaire de notre Sauveur vivant, Jésus-Christ !

L’apôtre Paul décrit cette transformation importante, qui prendra place au temps de la dernière trompette, annonçant le retour du Christ : « Voici, je vous dis un mystère : nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés, en un instant, en un clin d’œil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés. Car il faut que ce corps corruptible revête l’incorruptibilité, et que ce corps mortel revête l’immortalité. Lorsque ce corps corruptible aura revêtu l’incorruptibilité, et que ce corps mortel aura revêtu l’immortalité, alors s’accomplira la parole qui est écrite : La mort a été engloutie dans la victoire » (1 Corinthiens 15 : 51-54).

En effet, à la dernière trompette, ce sera la victoire de la vie sur la mort. Dans le même verset, nous voyons que « ce corps mortel aura revêtu l’immortalité ». Mais pourquoi ce besoin d’immortalité si nous, les êtres humains, avons une âme immortelle. La Bible révèle que les âmes ne sont pas immortelles. Une âme peut mourir ! Par exemple, le prophète Ezéchiel nous dit : « L’âme qui pèche, c’est celle qui mourra » (Ezéchiel 18 :4). Le mot hébreu pour « âme » est nephesh, qui veut dire une vie physique ou naturelle. Le même mot nephesh se réfère également à la vie animale dans Genèse 1 :21.

Ces versets de l’Ancien Testament sont clairs ; mais que nous dit le Nouveau Testament ? D’après les propres mots du Christ, nous lisons : « Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l’âme ; craignez plutôt celui qui peut faire périr l’âme et le corps dans la géhenne [le feu de la Géhenne] » (Matthieu 10 :28). En effet, Dieu est capable de détruire à la fois l’âme et le corps, dans le feu de la Géhenne. Beaucoup d’autres versets démontrent que les êtres humains n’ont pas une âme immortelle. Dieu inspira le prophète Ezéchiel à écrire : « L’âme qui pèche, c’est celle qui mourra » (Ezéchiel 18 :20).

La bonne nouvelle est celle de la résurrection. Veuillez considérer l’exemple du roi David, un homme selon le cœur de l’Eternel. Est-il allé au ciel, comme beaucoup le croient ? Ou bien est-il toujours dans la tombe ? Dans le Royaume de Dieu, le roi David sera roi sur toutes les tribus et nations d’Israël et de Juda (voir Ezéchiel 37 :24 ; Jérémie 30 :9). Certainement, David devrait être au ciel, si les justes y vont au moment de leur mort. Mais la Bible montre clairement que David n’est pas au ciel ! Le jour de la Pentecôte, l’apôtre Pierre donna le tout premier sermon inspiré de l’Eglise du Nouveau Testament, au cours duquel il dit : « Hommes frères, qu’il me soit permis de vous dire librement, au sujet du patriarche David, qu’il est mort, qu’il a été enseveli, et que son sépulcre existe encore aujourd’hui parmi nous » (Actes 2 :29). Après la mort, l’ensevelissement et la résurrection du Christ, David était encore mort et enseveli ! Pierre continua ainsi : « Car David n’est point monté au ciel » (Actes 2 : 34). David attend la résurrection, tout comme les autres saints fidèles !

Nous avons appris que les chrétiens fidèles ressusciteront lors du retour de Jésus-Christ sur cette terre, au son de la dernière trompette. Ils seront transformés d’êtres mortels en êtres immortels, de corps naturels en corps spirituels. Ce sera alors un temps glorieux !

Mais qu’en est-il de ceux qui n’ont jamais été convertis au christianisme ? Quel sera leur sort, à leur mort ? Dr Roderick C. Meredith a écrit une brochure à ce sujet ; si vous n’avez pas encore demandé la brochure intitulée Aujourd’hui est-ce le seul jour de salut ?, nous vous encourageons à le faire.

Combien de résurrections ?

Dans le livre de l’Apocalypse, il est écrit que, lorsque le Christ reviendra, Satan sera emprisonné et lié dans l’abîme, pendant mille ans. Au retour du Christ, les saints fidèles seront immortalisés. « Et je vis des trônes ; et à ceux qui s’y assirent fut donné le pouvoir de juger. Et je vis les âmes de ceux qui avaient été décapités à cause du témoignage de Jésus et à cause de la parole de Dieu, et de ceux qui n’avaient pas adoré la bête ni son image, et qui n’avaient pas reçu la marque sur leur front ni sur leur main. Ils revinrent à la vie, et ils régnèrent avec Christ pendant mille ans. Les autres morts ne revinrent point à la vie jusqu’à ce que les mille ans soient accomplis. C’est la première résurrection. Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection ! La seconde mort n’a point de pouvoir sur eux ; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et de Christ, et ils régneront avec lui pendant mille ans » (Apocalypse 20 :4-6).

La première résurrection, ainsi nommée, est pour les saints – les chrétiens fidèles. Mais s’il y a une « première » résurrection, il y en a aussi une « seconde ». L’apôtre Paul parle d’un ordre de résurrections, il explique que Jésus-Christ représente les « prémices » – le premier à être ressuscité (1 Corinthiens 15 :20) – suivi de ceux qui Lui appartiennent (verset 23). Enfin, viennent « les autres morts » mentionnés dans Apocalypse 20 :5.

Les « autres morts » sont ceux qui entreront en jugement. Ils seront ressuscités à la vie physique. Mais une bonne nouvelle concerne ce jugement. Après une période de mille ans du Royaume établi par Dieu sur cette terre, il y aura une grande résurrection. Des milliards de gens entreront en jugement. La Bible appelle cela le Jugement du grand trône blanc. « Puis je vis un grand trône blanc, et celui qui était assis dessus. La terre et le ciel s’enfuirent devant sa face, et il ne fut plus trouvé de place pour eux. Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône [c’est la seconde résurrection]. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs œuvres, d’après ce qui était écrit dans ces livres » (Apocalypse 20 :11-12).

Le mot grec pour « livres » est biblion. Les livres – ou la Bible – seront ouverts à la compréhension de la multitude, pour la première fois. La résurrection à la vie physique des ossements desséchés, décrite par le prophète Ezéchiel, prendra place également à cette époque. Finalement, le Livre de Vie leur sera également ouvert. Cela sera leur première opportunité de réellement comprendre la vérité. Ce n’est pas une seconde chance, comme quelques-uns aimeraient la nommer. Tous les êtres humains seront tenus pour responsables de leurs actions et de leurs pensées. Mais cela sera la première fois, pour beaucoup, de prendre conscience de leurs péchés, d’avoir l’opportunité de s’en repentir, et d’accepter Jésus-Christ en tant que leur Sauveur.

En effet, il y a de l’espoir pour les « non chrétiens ». La plupart d’entre eux resteront dans leurs tombes jusqu’au Jugement du grand trône blanc. Ils auront alors, pour la première fois, l’opportunité d’apprendre la vérité et la voie de vie de Dieu.

Enfin, viendra le châtiment final pour ceux qui auront scellé leur conscience et leur caractère, en rejetant l’amour de Dieu et le sacrifice du Christ. Ces méchants incorrigibles brûleront dans l’étang de feu et seront détruits totalement. Comme Jésus l’a dit, leurs âmes et leurs corps seront détruits dans le feu de la Géhenne.

Mais aucun être humain ayant vécu, puis étant décédé, n’est en train de souffrir. La mort est l’absence de la vie. « Les vivants, en effet, savent qu’ils mourront ; mais les morts ne savent rien, et il n’y a pour eux plus de salaire, puisque leur mémoire est oubliée » (Ecclésiaste 9 :5). Les morts ne sont plus conscients du temps, ils ne savent rien. Or, en une fraction de seconde, ils seront rendus à la vie, à la résurrection.

Jésus-Christ a dit : « Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, même s’il meurt » (Jean 11 :25). Oui, il y a une vie après la mort – notre espoir est la résurrection ! A ceux qui répondent à Son appel, qui se repentent réellement, qui sont baptisés, qui ont reçu le Saint-Esprit et qui sont fidèles envers leur Sauveur, Jésus-Christ, Dieu promet un futur glorieux dans le Monde à venir !

 top HAUT DE LA PAGE

Qu’arrive-t-il après la mort ?

 logo_download TELECHARGER ECOUTER EN LIGNE print VERSION IMPRIMABLE
A bon entendeur salut !

Qu’arrive-t-il après la mort, peut-on savoir ? Vivons-nous quelque part ailleurs dans ce vaste univers ?

Ces questions intéressent chaque être humain, car nous savons que, tôt ou tard, nous mourrons.

Mais entre-temps, que faire pour savoir ce qui se passe après la mort, et comment en être convaincus ?

Il y a des gens qui sont effrayés par la mort, ils ne voudraient même pas y penser. Toujours est-il, mes Amis, que chaque jour, de par le monde, des dizaines de milliers de gens meurent, que ce soit de cause naturelle ou à la suite d’un accident, d’une catastrophe ou même d’un crime. Il nous importe donc de savoir, une fois pour toutes, ce qui se passe après la mort, ce qui va nous arriver lorsque notre tour viendra. D’après certaines croyances, la vie serait supposée continuer après la mort ; autrement dit, lorsque nous fermons les yeux, nous sommes supposés vivre quelque part ailleurs, mais ce n’est là qu’une simple supposition et n’est pas fondée sur les révélations bibliques. Un proverbe allemand dit que trois choses entrent dans une maison sans se faire annoncer : les dettes, la vieillesse, la mort. C’est une façon de considérer les choses, mais il faut préciser que nous vivons maintenant dans un monde où même la destruction totale de toute vie terrestre pourrait y entrer sans se faire annoncer.

Alors, mes Amis ! Que va-t-il se passer dans les quelques années à venir, pouvons-nous savoir ? L’humanité va-t-elle survivre ?

Il n’est pas difficile de constater que ce monde, aujourd’hui, est malade, c’est un monde plein de paradoxes où la richesse côtoie la pauvreté, un monde où les découvertes dans le domaine technologique peuvent signer notre arrêt de mort, c’est un monde où l’augmentation des maladies n’a de parallèle que celui des médicaments. Bref, c’est un monde où la sagesse se transforme parfois en folie.

Songez-y !

Pour la première fois depuis sa création, l’humanité se voit capable de se détruire sur cette terre. En conséquence, beaucoup de gens, y compris des chefs d’Etats, sont saisis de panique, ils cherchent une solution, mais où la trouver ? Et c’est ainsi que, d’une façon générale, la pensée de vivre quelque part après la mort semble résoudre le dilemme.

Toutefois, mes Amis, existe-t-il réellement une vie aussitôt après la mort ? Que dit la Bible à ce sujet ?

Vous serez peut-être surpris d’apprendre que, d’après la Bible, les morts sont toujours morts, ils seront seulement ressuscités lors de la résurrection des morts, ils ne vivent pas maintenant quelque part dans ce vaste univers. Notez ce qui est écrit dans l’Ecclésiaste, chapitre 9, verset 5, et je cite : « Les vivants, en effet, savent qu’ils mourront ; mais les morts ne savent rien, et il n’y a pour eux plus de salaire, puisque leur mémoire est oubliée. » « Dans ce cas, [direz-vous peut-être] quel est le but de la vie ? N’avons-nous pas la promesse d’une vie éternelle ? » La réponse est affirmative. En premier lieu, la Bible déclare que nous sommes tous des êtres mortels créés de la poussière de la terre et qu’un jour nous retournerons à cette poussière, mais la Bible précise qu’il y aura une résurrection nous permettant de naître, en tant que membres immortels et spirituels, dans la famille de Dieu ; c’est là, du reste, le but de l’existence. De même, si la présente civilisation humaine meurt – et elle mourra, elle sera suivie d’un monde nouveau, d’un monde meilleur, un monde de paix, de bonheur, un monde de prospérité et de joie. C’est cette promesse qui constitue l’espoir de toute l’humanité, le vôtre ainsi que le mien.

A cet effet, écrivez-nous sans tarder pour que nous puissions vous envoyer notre ouvrage gratuit qui traite du salut. Vous le recevrez sans aucun engagement de votre part.

Vous rendez-vous compte, mes Amis, que d’après la Bible, il y aura une double résurrection ? D’une part celle de l’individu, et d’autre part celle du monde actuel. Et pourtant, rares sont ceux qui comprennent la nature de cette double résurrection, mais il n’y a rien d’étonnant à cela puisque nombreux sont ceux, aujourd’hui, qui ne croient ni à la résurrection des morts ni au second avènement du Christ. Je vous demande un peu, si nous, en tant que chrétiens, n’avions pas l’espoir d’être ressuscités après la mort, quel serait le but de la religion que nous professons ? Où serait le christianisme ? Comme je vous l’ai souvent dit, mes Amis, si vous croyez en Dieu, vous devez croire aussi à la Bible, et si vous croyez à la Bible, vous devez aussi croire à la résurrection des morts – puisque la Bible en parle clairement.

Nous vivons, aujourd’hui, à une époque bien différente de toute autre époque de l’histoire, nous sommes appelés – pour ainsi dire – à vivre dans deux mondes, celui où nous vivons à présent et celui qui va le remplacer. Le monde d’aujourd’hui est plongé dans un chaos, il va à sa perte. Toutefois, il y aura une résurrection, « En ce temps-là », déclare le prophète Daniel dans son livre, chapitre 12, versets 2 à 3 « Plusieurs de ceux qui dorment dans la poussière de la terre se réveilleront, les uns pour la vie éternelle, et les autres pour l’opprobre, pour la honte éternelle. Ceux qui auront été intelligents [c’est-à-dire ceux qui croient en Dieu et qui se soumettent à Sa volonté] brilleront comme la splendeur du ciel ».

Entendez-vous cela, mes Amis ?

Saisissez-vous la profonde signification de ces paroles ? Des paroles écrites sous l’inspiration divine. Contrairement à ce que vous pensez peut-être, le Christ n’a pas achevé Son plan de rédemption par Sa mort, non ! Nous ne sommes pas sauvés par la mort du Christ, mais nous sommes sauvés par Sa résurrection, par Sa vie. C’est pourquoi la résurrection des morts est une nécessité absolue.

Vous entendez parfois dire que le Christ est venu abolir les lois de Son Père, et que nous n’avons pas besoin de les observer ; en réalité, cette supposition contredit toutes les déclarations bibliques. Le Christ n’a pas aboli les commandements de Son Père, Il ne les a pas non plus observés à notre place, Il est venu nous donner un exemple afin que nous suivions Ses traces, vivre comme Il a vécu dans l’obéissance totale aux commandements de Son Père. Certes ! Il a payé, par Sa mort, l’amende de nos péchés, mais Il n’a pas observé les commandements à notre place. La mort du Christ ne nous donne pas la licence de continuer à vivre dans le péché. Nous sommes chacun responsable de nos actes, nous serons jugés en conséquence. En tant qu’humains, nous avons tous péché, nous sommes tous coupables devant Dieu, et le salaire du péché, d’après la Bible, c’est la mort. En conséquence, nous méritons tous la mort, ces vérités sont indispensables pour nous aider à comprendre le plan de Dieu pour toute l’humanité.

Dieu est amour, tout ce qu’Il fait est toujours motivé par l’amour, Ses commandements sont fondés sur l’amour. « Dans ce cas, [direz-vous peut-être] pourquoi permet-Il les souffrances sur cette terre, pourquoi ces guerres et ces misères, pourquoi ces maladies, cette corruption, cette dégénérescence ? » La réponse est simple, nos souffrances résultent de la transgression des lois divines, si les hommes, dès le commencement, les avaient respectées, nous aurions la paix – la paix universelle, la prospérité générale, la joie, la santé, le bonheur de par le monde. Mais hélas, dès le commencement, l’humanité a préféré agir à sa guise, elle a suivi la voie qui paraissait juste à ses yeux, c’est-à-dire la voie qui mène à la mort. Pourquoi s’étonner si la Bible déclare que « la sagesse humaine n’est que folie devant Dieu » ? La transgression d’une loi quelconque entraîne automatiquement une amende, une amende qui devra être payée, et cette amende se manifeste souvent sous forme de souffrance.

L’Eternel Dieu qui nous a créés nous aime tous, Il ne veut pas que nous souffrions, Il ne S’est jamais éloigné de l’humanité, non ! C’est l’humanité elle-même qui s’est séparée de Lui, d’une façon générale. Notez ce que le prophète Esaïe déclare à ce sujet, et je cite maintenant son livre, chapitre 59, versets 1 à 2  « la main de l’Éternel n’est pas trop courte pour sauver, ni son oreille trop dure pour entendre. Mais ce sont vos crimes qui mettent une séparation entre vous et votre Dieu ; Ce sont vos péchés qui vous cachent sa face et l’empêchent de vous écouter. »

Mais revenons, mes Amis, à notre sujet principal, parlons un peu de la résurrection des morts, car s’il n’y avait pas de résurrection, nous n’aurions aucun espoir en ce qui concerne l’avenir – nous serions perdus à jamais, nous ne pourrions ni hériter la vie éternelle ni devenir membres de la famille de Dieu. C’est cette Vérité qui se révèle à travers les enseignements du Christ. A titre d’exemple, l’apôtre Paul écrit, dans sa première Epître aux Corinthiens, chapitre 15, versets 16 à 19, et je cite : « Car si les morts ne ressuscitent point, Christ non plus n’est pas ressuscité. Et si Christ n’est pas ressuscité, votre foi est vaine, vous êtes encore dans vos péchés, et par conséquent aussi ceux qui sont morts en Christ sont perdus. Si c’est dans cette vie seulement que nous espérons en Christ, nous sommes les plus malheureux de tous les hommes. »

Entendez-vous cette déclaration claire et précise, mes Amis ?

L’apôtre Paul affirme, avec conviction, que l’espoir de tous les hommes – c’est-à-dire l’espoir de toute l’humanité – c’est la résurrection à la vie éternelle. C’est là, je le répète, le but de la vie, c’est pour cette raison que nous sommes nés vous et moi. Le Christ est venu afin de mourir pour nos péchés, c’est-à-dire pour les péchés dont nous nous repentons. D’après la Bible, nous ne sommes pas sauvés par la mort du Christ, nous sommes sauvés par Sa vie, par Sa résurrection. La mort du Christ nous a réconciliés avec Dieu, mais c’est par la vie du Christ que nous héritons la vie éternelle – qui nous est transmise par le Saint-Esprit. Si étrange que cela puisse vous paraître, nous autres humains nous ne sommes pas nés possédant le Saint-Esprit. Nous recevons le Saint-Esprit lorsque nous remplissons les conditions requises dans la Bible. Ces conditions ne sont ni pénibles ni difficiles, l’apôtre Pierre les révèle brièvement dans les Actes, chapitre 2, verset 38, en disant : « Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus Christ, pour le pardon de vos péchés ; et vous recevrez le don du Saint Esprit. » Le vrai repentir, mes Amis, c’est détester tout ce qui n’est pas conforme à la volonté divine ; le vrai repentir c’est abandonner nos mauvaises voies. Nous devons renoncer à tout ce qui est mal ou mauvais aux yeux de Dieu, c’est cette recommandation que le Christ a faite au commencement de Son Evangile, lorsqu’Il parcourait la terre, Il a dit, ouvertement : « Repentez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle », notez cela, je vous prie, d’abord nous devons nous repentir et ensuite croire à la Bonne Nouvelle.

Mais de quelle Bonne Nouvelle s’agit-il ? De quoi le Christ parle-t-il ? La Bonne Nouvelle en question est celle qui proclame le retour du Christ et l’établissement de Son Royaume sur cette terre. C’est cela l’Evangile !

C’est cette Bonne Nouvelle, également, qui fait partie de la résurrection des morts dont je vous parle, car ceux qui sont morts en Christ seront ressuscités – au moment du retour du Christ, et ils seront transformés à ce moment-là en êtres spirituels. C’est pourquoi, je vous demande : Croyez-vous à l’Evangile ? Croyez-vous à la Bonne Nouvelle que le Christ est venu nous annoncer, il y a quelque deux mille ans ? Cherchez-vous premièrement le Royaume et la justice de Dieu, tel que le Christ nous le recommande ? Si tel n’est pas le cas, comment pourriez-vous dire que vous êtes véritablement chrétiens ? Le Christ a promis de revenir, et Il tiendra Sa promesse, Il viendra établir Son Royaume sur cette terre, Il gouvernera toutes les nations avec force, sagesse, autorité et amour. En ce temps-là, Il sera Roi des rois et Seigneur des seigneurs sur toutes les nations.

Une fois que vous comprenez ces vérités essentielles, vous n’aurez aucune difficulté à comprendre ce qui se passe après la mort. Bien que nous soyons des êtres mortels, néanmoins, par la grâce divine, nous pourrons un jour hériter la vie éternelle au moyen de la résurrection des morts. Sans le sacrifice du Christ, nous ne pourrions pas avoir accès à la vie éternelle, c’est là, en résumé, la réponse aux questions que nous nous sommes posées au début de cette émission. Si vous vous soumettez à la volonté de Dieu, dans ce cas – au moment de la résurrection des morts – vous hériterez la vie éternelle pour vivre à jamais dans la famille de Dieu, en tant que membres spirituels et éternels. Toutefois mes Amis, laissez-moi répéter, une fois encore, que nous ne sommes pas sauvés par nos œuvres, nous sommes sauvés par la foi. Personne ne peut être sauvé par ses propres œuvres, car le salut est un don divin, un don gratuit, que Dieu nous transmet par Son Saint-Esprit.

Et maintenant, mes Amis, avant de terminer cette émission, je vous rappelle l’ouvrage gratuit dont je vous ai parlé et qui explique clairement ce qu’est le salut. Ecrivez-nous sans tarder pour en recevoir un exemplaire gratuit.

C’est Dibar Apartian qui vous parle, et qui vous dit « A bientôt ! »

top HAUT DE LA PAGE

123456...14

chokobanira |
princesse260 |
The curious source. |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Aucun fhtjyjyujkuyjfckhfljj...
| missalouworld
| socool